L’anatomie des abdos

by Damien Cuba

En l’absence de support osseux, la région abdominale est soutenue par la paroi abdominale postérieure et antérieure. Cette dernière se compose d’un muscle vertical (grand droit) situé sur la ligne médiane et coupé en deux par la ligne blanche ainsi que de trois muscles plats (oblique externe, interne et le transverse) sur le côté disposé de la surface vers la profondeur.

Voici un résumé anatomique de ces différents muscles abdominaux et de leurs rôles.

Le grand droit de l’abdomen

Il s’agit d’un muscle pair ou double et long, situé de part et d’autre de la ligne médiane (ligne blanche) de la paroi abdominale. À plusieurs endroits, le muscle est entrecoupé de bandes fibreuses, appelées intersections tendineuses. Ce sont ces dernières et la linea alba qui sont à l’origine du "pack de six" que l’on observe chez les personnes dont le muscle droit de l’abdomen est bien développé.

Le grand droit prend naissance sur la crête du pubis, avant de s’insérer dans le processus xiphoïde du sternum et le cartilage costal des côtes 5 à 7. En plus d’aider les muscles plats à comprimer les viscères abdominaux, ce dernier stabilise également le bassin pendant la marche et déprime les côtes.

Les muscles plats 

Ils sont empilés les uns sur les autres et leurs fibres sont orientées dans des directions différentes. Ces muscles se croisent, ce qui renforce la paroi. Chaque muscle plat forme une aponévrose (un tendon large et plat), qui recouvre le muscle droit vertical de l’abdomen. Les aponévroses de tous les muscles plats s’entrelacent sur la ligne médiane, formant la linea alba.

Le grand oblique

Le muscle oblique externe est le plus grand et le plus superficiel des muscles plats de la paroi abdominale. Vous avez déjà vu un culturiste ou une personne bien bâtie avec des abdominaux développés. Lorsqu’elle est torse nue, vous pouvez facilement distinguer le grand oblique qui se retrouve de part et d’autre de l’abdomen à hauteur des côtes.

Les fibres musculaires de l’oblique externe sont orientées inféromédialement. Elles prennent donc naissance dans les côtes 5 à 12. Puis ces dernières prennent un aspect tendineux en évoluant vers l’avant et s’insèrent dans la crête iliaque et le tubercule pubien (ligne blanche). 

La fonction première du grand oblique est la rotation controlatérale du torse. Des exercices comme le crunch ou le relevé de buste permettent d’isoler et de développer les obliques externes en fléchissant le buste et immobilisant les hanches. Dans un mouvement comme le crunch inversé, les grands obliques permettront de faire basculer l’avant de votre bassin vers le haut du corps tout en maintenant votre poitrine fixe. Vous pouvez aussi les travailler avec des exercices de rotation ou de flexions latérales du buste.

L’oblique interne

Encore appelé petit oblique, c’est un muscle situé en profondeur par rapport à l’oblique externe. Il est plus fin, ses fibres étant superomédiales (perpendiculaires aux fibres de l’oblique externe). Ce muscle prend naissance dans le ligament inguinal, la crête iliaque et le fascia lombo-dorsal pour se fixer au niveau des côtes 10 à 12. 

Son emplacement ne le rend pas visible lorsque vous exécutez des mouvements pour les abdominaux. Le petit oblique permet de réaliser la contraction bilatérale qui comprime l’abdomen, tandis que la contraction unilatérale fait tourner le torse de manière ipsilatérale. Vous pouvez travailler ce muscle abdominal avec le crunch et ses variantes ainsi que les flexions latérales.

Le muscle transverse

Ancré sous les muscles grands droits et obliques, c’est le plus lisse des muscles plats, avec des fibres orientées transversalement. Il est plafonné par une couche de fascia (membrane fibreuse) bien formée, appelée fascia transversalis. Le muscle transverse prend naissance dans le ligament inguinal, les cartilages costaux 7 à 12, la crête iliaque et le fascia thoracolombaire. Très solide, ce muscle constitue une sorte de ceinture (allant des vertèbres vers la ligne blanche) qui maintient et fortifie l’intérieur de l’abdomen. 

La « respiration abdominale » est un processus qui permet l’étirement complet de muscle. 

Dans le même thème (soeur):

L'anatomie des Mollets

L'anatomie des Cuisses

L'anatomie des Fessiers

L'anatomie des abdos

L'anatomie des Triceps

L'anatomie des Biceps

L'anatomie des deltoïdes

L'anatomie du dos

L'anatomie Globale

L'anatomie des pectoraux