Accueil > Exercices de musculation > Conseils pour des résultats visibles > A quoi servent les poulies en musculation?

A quoi servent les poulies en Musculation?

par Equipe Musculation.com

Vu les variantes d’exercices efficaces qu’on peut exécuter avec les appareils à poulies, ce sont les outils appropriés pour un plan d’entraînement satisfaisant, parfait pour construire sa musculature.

Tout bon programme de musculation ne peut se passer des incontournables poulies pour obtenir un résultat concluant, à condition qu’on sache les utiliser au bon moment du développement musculaire…

Pour réussir son recrutement musculaire avec l’entraînement à la poulie, voici les meilleurs conseils à suivre : 

Isolation des grands muscles

Tous les pratiquants le savent bien, que l’ensemble des exercices qui font usage des charges libres, telles que les développés pour les pectoraux et les épaules, les tirages avec la barre : vertical ou horizontal…, sollicitent à chaque mouvement l’intervention des muscles d’assistance.

C’est le cas des triceps quand on fait des exercices pour les pectoraux et pour travailler les épaules, de même pour les biceps quand on effectue des mouvements sollicitant la zone dorsale. Cette répartition des efforts au niveau des muscles limite le stress sur la zone ciblée.

Quand on pratique un entraînement à la poulie, on a droit à de nombreux exercices monoarticulaires ou d’isolation, qui font travailler ces groupes de muscles.

Prenez l’exemple des exercices d’écartés aux poulies, c’est le meilleur mouvement d’isolation pour activer les pectoraux ; pareil pour les câbles latéraux raises ou les élévations latérales à la poulie basse qui travaillent particulièrement les épaules, ainsi que le pull-over à la poulie, idéal pour développer les dorsaux.
 

Les poulies pour un fini en tension continue

C’est vrai que les avantages de l’entraînement aux poulies, c’est la tension en continu qu’il exerce sur les muscles jusqu’au bout du mouvement.

Alors, on n’est pas obligé de s’exercer sur les appareils à poulies qu’en fin de séance ou pour le dernier exercice, mais il est préférable de les utiliser pour faire des séries qui augmentent l’épuisement musculaire et repartir le recrutement musculaire.
 

Varier avec les poulies un programme défraîchi

Les variantes d’exercice qu’on peut effectuer sur les appareils à poulies sont au nombre interminable si on s’y applique avec un peu d’inventivité. Apporter sa touche de créativité évite la stagnation et permet d’avancer autrement.

Ceci mène à la découverte de nouveau mouvement plus original qui travaille chaque région musculaire, et complète certains exercices avec des séances uniquement aux poulies pour pimenter son programme de musculation.

Pourtant, il ne faut pas s’écarter des bases d’un programme pour obtenir un développement musculaire efficace.

Comme toute phase initiale de la plupart des programmes de musculation, on commence toujours par le gain de masse musculaire ainsi que de force, pour dire que ce n’est pas l’étape cruciale pour s’appliquer intensivement aux appareils à poulies.

À l’inverse, on s’attaque plutôt aux exercices de développés que ce soit avec les barres et les haltères, les exercices de flexion de jambes, de soulevé de terre et de différents tirages, tout en intégrant des séances aux poulies, de temps en temps.

Pensez à faire des finis avec de séances aux poulies quand l’ensemble de vos muscles commence à prendre du volume.
 

Ne prends pas lourd

Quand on s’entraîne lourd, c’est pour développer la masse musculaire et optimiser la force des muscles, quel que soit le niveau, intermédiaire ou confirmé.

Si tu choisis ce type de programme, les exercices aux poulies ne sont pas recommandés pour évoluer. Dans ce cas, les options des barres et les haltères restent le bon choix pour un meilleur résultat. En tout cas, il y a quelques exceptions à part cela.

Prenons l’exemple des tirages verticaux qui adoptent des mouvements composés, ils peuvent être exécutés avec des poids lourds et offrir des résultats plus conséquents. Pareil pour le tirage horizontal, l’ensemble de mouvements permet de recruter efficacement toute la région dorsale.

 

Articles Complémentaires :