Accueil > Le guide des hormones > Tour d’horizon sur l’insuline et son utilisation en musculation

Tour d’horizon sur l’insuline et son utilisation en musculation

by Damien Cuba

Pour les pratiquants de la musculation, la prise de masse musculaire est l’objectif ultime de ceux à la corpulence mince. Les scientifiques ont démontré que l’insuline est indispensable pour un bon développement musculaire. À savoir que cet élément a des effets impressionnants sur le métabolisme des nutriments dans le corps. L’insuline peut aider dans la pratique de sport à condition de le prendre avec précaution.

L’insuline : de quoi s’agit-il exactement ? 

L’insuline est avant tout une hormone endocrine. Il s’agit d’un produit de type protéique et sa structure est composée de deux chaines polypeptidiques A et B. Ces dernières sont unies par un lien covalent disulfure secrété par les cellules bêtas du pancréas situé dans l’Ilot de Langerhans. Le rôle principal de cette substance est de réguler les glucides dans le sang et capter le glucose. 

Ainsi, elle permet de réduire le taux de glycémie tout en donnant une sensation de faim. Par ailleurs, elle a également une mission importante dans l’anabolisme cellulaire. En effet, elle interfère dans le catabolisme protéique et lipidique, car elle agit pour contrôler de ces derniers. Actuellement, l’insuline est fabriquée par biotechnologie et s’utilise pour traiter le diabète type 1 et 2. 

En outre, l’insuline est également recherchée pour ses bienfaits incroyables sur la musculation. Il est à noter que le corps humain en produit entre 40 et 50 unités chaque jour. Toutefois, tout dépend du métabolisme de la personne. Un sportif peut s’injecter ce produit, mais pour cela, il faudra consulter un professionnel de la santé. Cela permet de connaître la dose idéale pour une prise de masse saine.

En savoir plus sur les missions de l’insuline

Comme ce qui est dit plus haut, cet élément a une responsabilité dans la surveillance du taux de glucose sanguin. Mais elle a aussi de nombreux autres rôles sur d’autres parties du corps. Il s’avère ainsi intéressant de faire un tour sur l’importance de cet élément dans l’organisme.

Un contrôleur de glycémie

L’une des principales missions de l’insuline est d’aider les cellules de l’organisme à s’user du glucose comme source d’énergie. Normalement, le pancréas génère d’insulines après le pic du niveau de sucre sanguin dû à l’ingurgitation d’un aliment copieux. Dans ce cas, l’hormone en question joue le rôle de clavette pour ouvrir les cellules dans le fuselage. 

En cas d’excès de glucose sanguin, un phénomène connu sous le nom d’hyperglycémie, l’insuline favorise le stockage du glucose. Ainsi, ce dernier est conservé comme glycogène dans la musculature, mais aussi le foie et les masses graisseuses. Les surplus seront utilisés quand l’organisme prouve des besoins plus élevés en énergie. Le flux sanguin renferme donc moins d’insuline et le niveau de glucose redevient normal.

Aussi, cette hormone tient un rôle d’agitateur de la synthèse du glycogène dans le foie. Cependant, lorsque cet organe subit une saturation, une voie alternative vient succéder. Ceci consiste à prendre du glucose complémentaire dans le tissu adipeux.

L’insuline et ses autres rôles

Ce produit prend aussi en main la réalisation de certaines responsabilités dans l’organisme. L’hormone modifie en effet l’activité enzymatique ainsi que les réactions se produisant dans le fuselage. Par ailleurs, elle remet en état le muscle suite à des blessures ou une maladie. De ce fait, elle conduit les acides aminés afin d’atteindre le tissu musculaire. 

Les acides aminés sont d’ailleurs essentiels pour soulager les douleurs musculaires tout en optimisant la force et la taille. Ce n’est pas tout, cette hormone régule la consommation des acides aminés ainsi que la synthèse des protéines. Elle possède également d’autres rôles importants dans l’organisme humain. C’est d’organiser la synthèse des lipides via une prise au niveau des cellules graisseuses.

Ces cellules graisseuses seront ensuite converties en triglycérides. Organiser la perte des lipides et de protéine due aux évolutions des masses graisseuses fait aussi partie de son rôle. À souligner également que sans cette hormone, la consommation des acides aminés et du potassium dans les cellules n’existe pas. En somme, l’insuline est importante pour le fonctionnement de l’organisme. 

L’insuline et la prise de masse musculaire

Pour les sportifs, le rôle clé de l’insuline dans le catabolisme cellulaire constitue un grand sujet de discussion. Elle assure en effet la conservation musculaire de glucose, du potassium et des acides aminés nécessaires pour la contraction musculaire. Sa concentration change en fonction du niveau de glycémie et de l’indice glycémique d’une nourriture.

Puisqu’elle est également appelée hormone de la faim, le corps doit garantir un équilibre en créant son antagoniste. Une activité sportive intense encourage l’hypersécrétion de cette hormone. Et pour une prise de masse efficace, il faut consommer des aliments à index glycémique élevé. Il convient également d’apporter l’énergie nécessaire pour le démarrage de l’anabolisme.

Il faut être prudent et ne pas trop ingérer de glucides à fort index glycémique en dehors des exercices. En effet, l’insuline agit dans le stockage de graisses et les excédents de glucose non conservés sont changés en triglycérides. Pour les protéines, l’insuline apporte une aide dans le phénomène de Turn Over. Il s’agit d’un équilibre entre l’anabolisme et le catabolisme.

Cette hormone peut assurer la prise de masse musculaire, cependant, ce n’est pas à n’importe quand. Elle est seulement efficace dans ce domaine après un entraînement musculaire intense pendant lequel les tissus sont catabolisés. Les glucoses consommés après l’alimentation produiront un pic d’insuline.

Cela déclenche l’activation des récepteurs d’acides aminés au niveau des muscles pour réaliser une synthèse protéique. Dans les compléments alimentaires, on trouve des acides aminés essentiels qui favorisent un pic d’insuline fiable pour développer les muscles.

Utilisation de l’insuline : quelques précautions à prendre

Beaucoup d’athlètes se demandent pourquoi ne pas utiliser l’insuline sur le long terme. Mais cela peut s’avérer une idée risquée et une erreur fatale. Il est vrai qu’elle donne la sensation de faim et le corps pourra consommer plus pour prendre du muscle. Mais il faut se rappeler de son rôle d’accumulateur de matières grasses.

Trop en utiliser peut engendrer un risque de surpoids, ce qui n’est vraiment pas l’objectif à atteindre. En outre, le dosage maximal doit être étudié minutieusement, car cela varie d’un individu à un autre. La meilleure solution pour la réguler est après un effort physique accompagné d’une alimentation équilibrée. C’est aussi possible de le faire pendant le petit déjeuner où le pic est important.

Quand on parle de prise de masse musculaire, les protéines ont aussi leurs mots à dire. Il est conseillé de multiplier sa ration quotidienne par de la nourriture ou bien des compléments alimentaires. Une fausse posologie d’insuline peut être en effet dangereuse pour l’organisme notamment pour les sportifs l’utilisant comme dopage.

L’insuline associe ses effets avec les hormones masculines telles que la testostérone pour propulser l’endurance et la puissance. Les bodybuilders de haut niveau en font usage dans la synthèse de glycogène. Cela leur permet d’améliorer la récupération dans le but de prendre efficacement du volume musculaire. C’est surtout le cas quand ils se préparent pour un concours ou une compétition.

La combiner avec un complément riche en glucides à index glycémique élevé serait encore plus efficace. L’injection d’insuline est ainsi utile à condition de bien respecter le dosage, sinon ce serait une erreur monumentale. Les symptômes de surdosage sont nombreux et variés. Mais le plus fréquent est la perte de connaissance lors d’un effort physique.

Ceci est généralement dû aux effets de cette hormone sur la rétention d’eau qui peut changer en état léthargique. Il existe également les risques de gêne protéiques de l’organisme qui fait apparaître des œdèmes.  Certains l’utilisent également en dopage et le combinent avec de la stéroïde et cela pourrait détruire le pancréas.

Il est indiscutable que l’insuline joue un rôle important dans le domaine sportif, notamment dans la musculation. Ces effets sont ainsi efficaces pour ceux qui veulent prendre de la masse musculaire plus rapidement. Par contre, une éventuelle injection à forte dose est risquée pour le pratiquant. Avant de l’utiliser, consulter un médecin ou un spécialiste est vivement recommandée. Sinon, mieux vaut recourir à des solutions naturelles.

Dans le même thème (soeur):

Bien dormir pour stimuler les hormones régulatrices de perte de poids

Tout savoir sur les principales hormones du corps humain et leurs effets

L’hormone leptine et la régulation de masse corporelle

Stress et musculation : Tout sur le cortisol !

Comment secréter le plus d’hormone de croissance possible ?

Que faut-il savoir sur les œstrogènes ?

Tour d’horizon sur l’insuline et son utilisation en musculation

Testostérone : son pouvoir sur la masse musculaire

L’endorphine, un véritable anti-stress naturel