Accueil > Les blessures en musculation > Faut-il continuer de s’entraîner quand on est malade ?

Faut-il continuer de s’entraîner quand on est malade ?

by Damien Cuba

Pratiquer du sport au quotidien est bénéfique pour celui qui le pratique. Il aide le corps à tenir la forme et en même temps il maintient la personne en bonne santé. Cependant, nous ne sommes qu’un être de chair et de sang, on peut tomber en situation de disgrâce à cause des maladies.  Alors, quand ce moment arrivera, faut-il continuer à s’entrainer ? Avant de répondre à la question, il est utile de savoir la relation entre les exercices physiques et la santé.  Après on continuera par la connaissance de soi afin de se préparer et pour les biens des autres.

La relation entre les exercices physiques et la santé d’une personne

On entend souvent que le sport est un élément clé pour rester en bonne santé. Non seulement il aide au renforcement du système immunitaire, mais aussi pratiquer du sport maintient en bonne santé.

Le sport renforce le système immunitaire

Le sport aide le corps à booster la sécrétion des hormones pour renforcer le système immunitaire. En faisant des exercices la température du corps augmente, c’est la raison pour laquelle la transpiration apparaît après quelques minutes. Plus vous avez des années d’expérience d’entraînement, plus votre système immunitaire a plus de chance de lutter contre les maladies.

L’exercice physique maintient la santé

S’entraîner diminuer le risque d’être tombé malade, parce qu’il ne faut pas oublier que la température corporelle peut aller jusqu’à 40 °C durant l’entrainement. Or les virus et bactéries ne survivent à une température pareille. Cela signifie qu’un exercice de trois heures par semaine peux être bénéfique pour éliminer certains microbes dans le corps. Généralement un homme sportif a moins de risque d’être tombé malade. 

Le sport et la longévité

Pour avoir une longue vie, pratiquer le sport est la meilleure solution. Pratiquer régulièrement du sport renforce les muscles ainsi que le cœur. C’est normal, si une personne sportive peut vivre plus longtemps que d’autres.  Après chaque effort physique, le corps devient plus léger. Les toxines dans le corps sont évacuées avec les sueurs.

Continuer son entraînement quand on est malade ?

Lorsque vous êtes malade, avant de vous lancer à essayer de pratiquer du sport, assurer Vous de :

Connaître votre corps, pour apprendre l’état de votre santé

La première chose à faire est de faire un diagnostic de son propre corps. Sans parler de l’âge, il est important de savoir quelle est la fâcheuse maladie en question. Est-ce une simple douleur (maux de tête, mal de gorge, etc…), une maladie facilement transmissible (la grippe, etc…) ou quelque chose de plus grave.

Essayer pour être sûr

Avant de vous lancer, il est nécessaire de faire un essai. Après quelques minutes d’exercice, il sera facile de savoir si votre corps a supporté l’effort physique. Si vous vous sentez mieux, cela signifie que vous pouvez continuer à pratiquer le sport. Le cas contraire, il est inutile de forcer le corps à supporter.

Savoir s’entraîner ?

Pour avoir plus de rendement, il ne faut pas oublier que forcer le corps ne fait qu’empirer la gravité de la maladie. Il faut donc modérer l’entraînement. C’est inutile de s’entraîner comme vos habitudes. Optez pour un entraînement facile. Ne pas dépasser une heure à chaque entraînement, tout en augmentant le temps de pause entre chaque exercice. Et surtout, le plus important est de manger des nourritures saines et bien se reposer pour reprendre des forces.

S’entrainer sans nuire aux autres

Il faut aussi penser aux autres lorsqu’on pratique le sport. Un sportif doit toujours avoir un esprit fair-play.

S’entrainer en solo

 Une maladie comme la grippe ou le rhum est une maladie qui se transmet facilement. Si vous avez attrapé, évitez de vous rendre dans une salle de gym ou de vous entraîner dans endroit public. C’est le moment de faire votre entrainement tout seul. Si vous avez un vélo, c’est la période idéale pour faire une balade dans un endroit loin du public. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous entraîner chez vous, tout en suivant correctement votre traitement.

Quand il faut s’arrêter

Ne vous maltraitez pas. L’effet d’une maladie est différent pour chaque individu. Si vous écoutez votre corps, vous saurez à quel moment votre corps ne pourra plus supporter un entraînement.  Généralement, lors d’un état grippal grave, une courbature, la fatigue générale ou autres maladies plus graves. Ne prenez pas le risque de vous entraîner.  Prenez quelques jours de repos afin de reprendre vos forces.

Pour être plus sûr, il est possible de contacter un expert pour vous orienter.

Quelques conseils à ne pas oublier lorsque vous êtes malades

À part le sport, il y a d’autre façon pour aider le corps à retrouver la santé.

Nourriture saine

Pour aider le corps le corps à produire le maximum d’anticorps, il est important de manger des nourritures saines. Des nourritures riches en protéine (viande, poisson, soja, etc…), en vitamine (fruit et légumes). Surtout n’oubliez pas le plus important : boire beaucoup d’eau.

Suivre les traitements

Si vous avez consulté votre médecin, il vous a sûrement prescrit des médicaments. L’anticorps existant dans le corps est souvent insuffisant pour lutter contre certaines maladies. Le but des médicaments est d’aider votre corps à lutter contre cette indésirable maladie. Alors il ne faut pas minimiser l’avis du médecin.

Prendre du repos et dormir

Il est inutile de faire endurer d’autre stresse à votre corps. Le manque de sommeil a un effet néfaste sur le système immunitaire d’une personne. C’est la raison pour laquelle, dormir aide le corps récupérer plus vite. Dormir tôt et se réveiller tôt pour respirer l’air frais du nouveau jour vous fera plus de bien que vous le pensez.

La pratique du sport est nécessaire pour la malade. Non seulement il optimise le système immunitaire, mais aussi il aide à avoir la santé et récupérer plus vite. On peut même dire que le sport est une source de jouvence. Lorsque vous êtes malade, tâcher de ne pas transmettre aux autres pratiquants. Lors de votre entraînement, il faut penser ralentir le rythme et prendre plus de pause. Surtout ne pas négliger la prescription de votre médecin.

Dans le même thème (soeur):

Le Synthol : pour augmenter les muscles, une pratique dangereuse

Comment prévenir les douleurs au cou ?

Les différents accidents qui peuvent survenir au genou

Porter une ceinture de musculation, bonne ou mauvaise idée ?

Eviter et traiter le mal de dos en musculation

Faut-il continuer de s’entraîner quand on est malade ?

Tout savoir sur les fractures de fatigue chez les sportifs

Tout savoir sur les fractures de fatigue chez les sportifs

Comment prévenir les blessures musculaires lors de l’entraînement sportif ?

Musculation : les erreurs de récupérations

Prévenir efficacement le surentrainement

Les bienfaits de l'automassage pour les sportifs

Le cupping, un allié des sportifs